GENE GUIDE

Syndrome lié au PHF21A

Ce guide n'est pas destiné à remplacer un avis médical. Veuillez consulter votre médecin au sujet de vos résultats génétiques et de vos choix en matière de soins de santé. Les informations contenues dans ce guide étaient à jour au moment de sa rédaction en 2024. Mais de nouvelles informations pourraient apparaître grâce à de nouvelles recherches. Vous trouverez peut-être utile de partager ce guide avec les amis et les membres de la famille ou les médecins et enseignants de la personne atteinte de Aperçu avant impression.
a doctor sees a patient


Le syndrome lié à la protéine PHF21A
est également appelé trouble du développement intellectuel avec anomalies comportementales et dysmorphisme cranio-facial avec ou sans crises d’épilepsie. Pour cette page web, nous utiliserons le nom de
syndrome lié à la protéine PHF21A
pour englober le large éventail de variantes observées chez les personnes identifiées.

Qu'est-ce que le syndrome lié au PHF21A?

PHF21Ase produit lorsque le gène PHF21A est modifié. Ces changements peuvent empêcher le gène de fonctionner comme il le devrait.

Chez certaines personnes, il manque un grand segment d’ADN qui comprend le gène PHF21A. C’est ce qu’on appelle Syndrome de Potocki-Shaffer ou syndrome lié à 11p11.2, car le segment manquant se trouve sur une partie du chromosome 11. D’autres personnes présentent une petite modification du gène PHF21A lui-même. Les personnes atteintes de ces différents syndromes présentent des symptômes qui se chevauchent.

Rôle clé

Le gène PHF21A contribue à contrôler d’autres gènes et joue un rôle important dans le développement du cerveau.

Symptômes

Le PHF21A jouant un rôle important dans l’activité cérébrale, de nombreuses personnes atteintes du syndrome lié au PHF21A ont.. :

  • Retard de développement
  • Handicap intellectuel
  • Autisme
  • Crises d’épilepsie
  • Changements cérébraux observés à l’imagerie par résonance magnétique (IRM)
  • Augmentation du poids, de la taille, du périmètre crânien
  • Anxiété
  • Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Quelles sont les causes du syndrome lié au PHF21A?

Le syndrome lié au PHF21A est une maladie génétique, ce qui signifie qu’elle est causée par des variantes dans les gènes. Nos gènes contiennent les instructions, ou code, qui indiquent à nos cellules comment croître, se développer et fonctionner. Chaque enfant reçoit deux exemplaires de la PHF21A gène : une copie provenant de l’ovule de leur mère et une copie provenant du sperme de leur père. Dans la plupart des cas, les parents transmettent des copies exactes du gène à leur enfant. Mais le processus de création de l’ovule ou du spermatozoïde n’est pas parfait. Une modification du code génétique peut entraîner des problèmes physiques, des problèmes de développement ou les deux.

Parfois, une variante spontanée se produit dans le sperme, l’ovule ou après la fécondation. Lorsqu’une toute nouvelle variante génétique apparaît dans le code génétique, on parle de variante génétique “de novo”. L’enfant est généralement le premier de la famille à présenter la variante génétique.

Les variantes de novo peuvent apparaître dans n’importe quel gène. Nous avons tous des variantes de novo, dont la plupart n’affectent pas notre santé. Mais comme le PHF21A joue un rôle clé dans le développement, les variantes de novo de ce gène peuvent avoir un effet significatif.

La recherche montre que le syndrome lié au PHF21A est souvent le résultat d’une variante de novo dans la protéine PHF21A. De nombreux parents dont les gènes ont été testés ne sont pas porteurs du gène PHF21A La variante génétique trouvée chez leur enfant atteint du syndrome. Dans certains cas, les se produit parce que la variante génétique a été transmise par un parent.

Affections autosomiques dominantes

Le syndrome lié au PHF21A est une maladie génétique autosomique dominante. Cela signifie que lorsqu’une personne présente la seule variante dommageable de PHF21A ils présenteront probablement des symptômes d’une maladie liée à la PHF21A. syndrome. Pour une personne atteinte d’un syndrome génétique autosomique dominant, chaque fois qu’elle a un enfant, il y a une 50 pour cent de chance qu’ils transmettent la même variante génétique et une probabilité de 50 % de chances de chances qu’ils ne transmettent pas la même variante génétique.

Enfant présentant une modification génétique du gène du syndrome lié au PHF21A

Une modification génétique se produit dans l'ovule ou le spermatozoïde après la fécondation.
Enfant présentant une modification génétique de novo du gène de l'autisme

Pourquoi mon enfant présente-t-il une modification du gène du syndrome lié à la protéine PHF21A?

Aucun parent n’est à l’origine du syndrome lié au PHF21A de son enfant. Nous le savons parce qu’aucun parent n’a de contrôle sur les modifications génétiques qu’il transmet ou non à ses enfants. Gardez à l’esprit que rien de ce que fait un parent avant ou pendant la grossesse n’est à l’origine de cette situation. Le changement de gène se produit de lui-même et ne peut être ni prévu ni arrêté.

Quelles sont les chances que d'autres membres de la famille des futurs enfants soient atteints du syndrome lié à la protéine PHF21A?

Chaque famille est différente. Un généticien ou un conseiller en génétique peut vous donner des conseils sur la probabilité que cela se reproduise dans votre famille.

Le risque d’avoir un autre enfant atteint du syndrome PHF21A-dépend des gènes des deux parents biologiques.

  • Si aucun des parents biologiques n’a la même variante génétique que celle trouvée chez leur enfant, le risque d’avoir un autre enfant atteint du syndrome est en moyenne de 1 %. Cette probabilité de 1 % est supérieure à celle de la population générale. L’augmentation du risque est due à la très faible probabilité qu’un plus grand nombre d’ovules de la mère ou de spermatozoïdes du père soient porteurs de la même variante génétique.
  • Si l’un des parents biologiques présente la même variante génétique que son enfant, le risque d’avoir un autre enfant atteint du syndrome est de 50 %.

Pour le frère ou la sœur sans symptômes d’une personne atteinte du syndrome lié au PHF21A-le risque pour le frère ou la sœur d’avoir un enfant atteint du syndrome PHF21A-dépend des gènes du frère ou de la sœur et de ceux de leurs parents.

  • Si aucun des parents n’est porteur de la même variante génétique à l’origine du syndrome PHF21A-le frère ou la sœur ne présentant pas de symptômes a un taux de mortalité de près de 0 % de d’avoir un enfant qui hériterait du syndrome PHF21A-.
  • Si l’un des parents biologiques présente la même variante génétique à l’origine du syndrome PHF21A-le frère ou la sœur ne présentant pas de symptômes a un taux de survie de 50 pour cent d’avoir la même variante génétique. Si le frère ou la sœur ne présentant pas de symptômes possède la même variante génétique, le risque d’avoir un enfant présentant la variante génétique est de 50 %.

Pour une personne atteinte du syndrome lié au PHF21A-le risque d’avoir un enfant atteint de ce syndrome est d’environ 50 %.

Combien de personnes sont atteintes du syndrome lié au PHF21A?

En 2024, au moins 32 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une affection connexe auront été recensées. Un syndrome lié à la protéine PHF21A a été identifié dans une clinique médicale. Le premier cas de syndrome lié au PHF21A a été décrit en 2012.

Dans le cas du syndrome de Potocki-Shaffer, il manque un grand segment d’ADN qui comprend le gène PHF21A. Le syndrome de Potocki-Shaffer est plus fréquent que le syndrome lié au PHF21A, mais il est également très rare.

Les personnes atteintes du syndrome lié à la protéine PHF21A ont-elles un aspect différent ?

Les personnes atteintes d’une maladie liée à la liées à la PHF21A peut être différent. L’apparence peut varier et peut inclure certaines de ces caractéristiques, mais pas toutes :

  • Augmentation du poids, de la taille, du périmètre crânien
  • Front plus plat que la moyenne
  • Structure osseuse proéminente au-dessus de l’œil
  • Arête nasale large
  • Angles de la bouche inclinés vers le bas

Comment traite-t-on le syndrome lié à la protéine PHF21A?

Les scientifiques et les médecins commencent à peine à étudier le syndrome lié au PHF21A. À l’heure actuelle, il n’existe aucun médicament conçu pour traiter ce syndrome. Un diagnostic génétique peut aider à décider de la meilleure façon de suivre la maladie et de gérer les thérapies. Les médecins peuvent orienter les patients vers des spécialistes :

  • Examens physiques et études du cerveau
  • Consultations en génétique
  • Études sur le développement et le comportement
  • Autres questions, le cas échéant

Un pédiatre, un neurologue ou un psychologue spécialisé dans le développement peut suivre les progrès au fil du temps et apporter son aide :

  • Proposez les thérapies appropriées.
    Il peut s’agir d’une thérapie physique, professionnelle, orthophonique ou comportementale.
  • Orienter les plans d’éducation individualisés (PEI).

Les spécialistes conseillent de commencer les thérapies pour le syndrome lié au PHF21A le plus tôt possible, idéalement avant que l’enfant ne commence à aller à l’école.

Si des crises surviennent, consultez un neurologue. Il existe de nombreux types de crises d’épilepsie, et tous ne sont pas faciles à repérer. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter des ressources telles que le site web de la Fondation pour l’épilepsie : epilepsy.com/learn/types-seizures.

Cette section comprend un résumé des informations contenues dans les principaux articles publiés. Il met en évidence le fait que de nombreuses personnes présentent des symptômes différents. Pour en savoir plus sur les articles, consultez la section Sources et références de ce guide.

Troubles du comportement et du développement liés au syndrome lié à la protéine PHF21A

Parole et apprentissage

Toutes les personnes atteintes du syndrome lié au PHF21A présentaient un retard de développement, une déficience intellectuelle et un retard de langage. La déficience intellectuelle allait de légère à sévère.

  • 16 personnes sur 16 personnes présentaient un retard de développement et une déficience intellectuelle (100 pour cent)
  • 12 personnes sur 12 présentaient un retard de langage (100 pour cent)

Comportement

De nombreuses personnes atteintes de la PHF21A-sont atteintes d’autisme, un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ou de l’anxiété.

  • 5 personnes sur 14 étaient atteints d’autisme (36 pour cent)
  • 8 personnes sur 11 personnes souffraient de TDAH (73 pour cent)
  • 7 personnes sur 10 souffraient d’un trouble anxieux(70 %)

Cerveau

Certaines personnes atteintes de la PHF21A-Les personnes atteintes du syndrome apparenté ont eu des crises d’épilepsie dans la petite enfance ou l’enfance. Les types de crises comprenaient des spasmes des muscles fléchisseurs, des crises partielles complexes, des clignements d’yeux répétés et des crises de roulement des yeux, ainsi que des crises tonico-cloniques généralisées.

Certaines personnes présentaient une taille de tête supérieure à la moyenne, également appelée macrocéphalie. Une personne présentait une taille de tête inférieure à la moyenne, également appelée microcéphalie. Presque toutes les personnes avaient changements cérébraux observés à l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

  • 7 personnes sur 15 ont eu des crises d’épilepsie (47 pour cent)
  • 6 personnes sur 9 personnes présentaient une macrocéphalie (67 pour cent)
  • 11 personnes sur 13 présentaient des résultats anormaux à l’IRM(85 %)
Human head showing brain outline

Certaines personnes ont eu des crises difficiles à traiter, même avec plus de deux médicaments.

Problèmes médicaux et physiques liés au syndrome lié au PHF21A

Mobilité

Les personnes qui ont PHF21A-ont des capacités motrices réduites et de nombreuses personnes ont un faible tonus musculaire.

  • 7 sur 11 personnes avaient des capacités motrices réduites (64 pour cent)
  • 7 sur 11 personnes avaient un faible tonus musculaire (64 pour cent)

Problèmes de poids

Les personnes avec SYNDROME LIÉ AU PHF21A-risquaient de développer une obésité.

  • 5 personnes sur 9 personnes souffraient d’obésité (56 pour cent)

Autres résultats physiques

Personnes atteintes de PHF21A-Les personnes souffrant d’un syndrome apparenté ont parfois des problèmes de formation osseuse. Les constatations physiques comprenaient des changements faciaux et des problèmes de croissance excessive.

  • 11 personnes sur 12 personnes présentaient des lésions faciales (92 pour cent)
  • 11 personnes sur 12 avaient des problèmes de surcroissance(92 %)

Où puis-je trouver du soutien et des ressources ?

Simons Searchlight

Simons Searchlight est un programme de recherche international en ligne qui constitue une base de données d’histoire naturelle, un dépôt biologique et un réseau de ressources de plus de 175 maladies génétiques rares du développement neurologique qui ne cessent de croître.
En rejoignant leur communauté et en partageant vos expériences, vous contribuez à l’enrichissement d’une base de données utilisée par des scientifiques du monde entier pour faire progresser la compréhension de votre maladie génétique.
Grâce à des enquêtes en ligne et à des prélèvements sanguins facultatifs, ils recueillent des informations précieuses qui permettent d’améliorer des vies et de faire progresser la science.
Les familles comme la vôtre sont la clé d’un progrès significatif.
Pour vous inscrire à Simons Searchlight, rendez-vous sur le site web de Simons Searchlight à l’adresse www.simonssearchlight.org et cliquez sur “Join Us” (Rejoignez-nous).

Sources et références

Le contenu de ce guide provient d’études publiées sur le syndrome lié à la protéine PHF21A. Vous trouverez ci-dessous des détails sur chaque étude, ainsi que des liens vers des résumés ou, dans certains cas, vers l’article complet.

  • Kim HG. et al. American Journal of Human Genetics, 91, 56-72, (2012). Les translocations perturbant PHF21A dans la région du syndrome de Potocki-Shaffer sont associées à une déficience intellectuelle et à des anomalies craniofaciales www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22770980
  • Hamanaka K. et al. European Journal of Human Genetics, 27, 378-383, (2019). Des variantes tronquées de novo de PHF21A provoquent une déficience intellectuelle et des anomalies craniofaciales www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30487643
  • Butera, A., Nicotera, A. G., Di Rosa, G., Musumeci, S. A., Vitello, G. A., Musumeci, A., Vinci, M., Gloria, A., Federico, C., … Calì, F. (2022). Trouble lié au PHF21A : Description d’un nouveau cas. International Journal of Molecular Sciences, 23(24), 16130. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36555772/
  • Chen, H., Chen, Y., Wu, H., Qiu, X., Yu, X., Wang, R., Zhong, J. et Peng, J. (2023). Des variantes de novo de PHF21A provoquent un trouble du développement intellectuel avec des anomalies comportementales et une dysmorphie crânio-faciale avec ou sans crises d’épilepsie : Un rapport de cas et une revue de la littérature.
    Saisies, 111
    , 138-146. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/37633153/
  • Kim, H. G., Rosenfeld, J. A., Scott, D. A., Bénédicte, G., Labonne, J. D., Brown, J., McGuire, M., Mahida, S., Naidu, S., … Kim, C. H. (2019). La perturbation de PHF21A provoque une déficience intellectuelle syndromique avec anomalies craniofaciales, épilepsie, hypotonie et troubles neurocomportementaux, y compris l’autisme.
    Autisme moléculaire, 10
    , 35. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31649809/